La Brède, l’arène la plus au Nord de l’Europe, accueille chaque année la non piquée organisée par les clubs taurins girondins et la Peña Fiesta Garona. La météo étant redevenue supportable, c’est devant un quart d’arène que s’est déroulée cette course 100% Sud-Ouest.

Grand moment pour Jean François Majesté qui présentait pour la première fois deux erales en public. Deux novillos d’Alma Serena complètent l’affiche côté bichos.
Face à eux deux des élèves de Richard Milian, Dorian Canton et Yon Lamothe. Très bien présentés, les quatre bichos ont donnée du jeu et permis au public de vivre une matinée de toros entretenue.

Le premier novillo (Alma Serena) est d’origine Miranda de Pericalvo. C’est un manso con caste qui répond bien au cite du torero mais qui reste toujours sur la défensive. Dorian Canton le reçoit bien à la cape. Il colle en fin de passe et accroche le jeune torero.
La corne gauche est la plus favorable. C’est sur ce côté que le béarnais réussir ces meilleures passes avec toujours autant d’application On retiendra une bonne série de naturelles. L’épée est très rapide d’effet mais malheureusement verticale et tombée. L’élève d’Adour Aficion doit se contenter de faire une vuelta. L’arrastre est applaudie.

Le second (La Espera) origine Jandilla/ Victoriano del Rio est bien reçue à la cape par Yon Lamothe. Il met bien la tête dans la cape. mais pose des problèmes aux banderilles et accroche le bayonnais Rafael Cañada. Le novillero le double avec élégance et autorité. Le « La Espera » est très encasté et noble. Il met en évidence les qualités du jeune landais mais il exige beaucoup du novillero. A droite, il vient bien et permet au jeune torero de réaliser de bonnes séries de derechazos. A gauche, c’est plus diffficile, mais Yon va faire l’effort d’insister et revient à plusieurs reprises sur cette corne. Profitant de la clase du bicho à droite, il construit une faena de bon niveau et à force d’insistance il donne une excellente série de naturelles. Comme souvent en non piquée quand l’eral est très encasté, il prend le dessus en fin de faena sur le torero et le final est plus compliqué. Yon s’engage avec beaucoup de sincérité pour une entière qui lui permet de couper une oreille. Vuelta au premier novillo portant le fer de La Espera toréé en public.

Le troisième (La Espera), origine Jandilla est très bien présenté. Il est plus réfléchi que le précédent quand il charge la capote. Comme au second, les deux jeunes gascons réalisent un quite por collera avant que Manolo de los Reyes pose une très bonne paire de banderilles. Commencée par Dorian Canton le long des planches.la faena verra le novillo aller à mas. Il a une très bonne corne droite et prend le dessus sur un novillero qui manque encore de métier. Le toro finit par se rapprocher des planches et accroche Dorian. La mise à mort est compliquée et le jeune béarnais doit se contenter de saluer au tiers.

La quatrième (Alma Serena), origine Algarra, est le plus costaud du lot. Il est noble mais compliqué à droite. Yon en allongeant ses passes améliore sa charge. Il profite bien de la corne gauche et améliore l’autre. Le torero réalise les meilleures passes quand il fait humilier le toro. Il manque encore d’expérience et le bicho prend le dessus s’échappant vers les planches en fin de faena. Il reste que, après Saint Sever et Mugron, le torero de Tartas a confirmé les qualités entrevues lors de ces deux courses.
Yon perd l’oreille qui semblait acquise à la mort et doit se contenter de saluer au tiers.

Yon Lamothe est naturellement déclaré triomphateur de la matinée. Les deux novilleros se partagent l’ensemble des prix (-et primes) offerts les clubs taurins girondins.

Beaucoup d’espoirs après cette non piquée aussi bien pour les ganaderos et les toreros, ce qui devraient inciter le public à se déplacer encore plus nombreux pour les prochains rendez vous taurins et en particulier pour la novillada concours de Castelnau Rivière Basse, le 1er juillet.

Fiche Technique :
Arènes de la Brède, Fêtes de la Rosière
Deux erales d’Alma Serena (1 et 4) et deux de l’Espera, ganaderia qui faisait ses débuts « officiels ». Bien présentés et donnant du jeu pour
Dorian Canton : vuelta et salut au tiers
Yon Lamothe : une oreille après un avis, salut au tiers après deux avis
Vuelta du second eral (La Espera)
Un quart d’arène
A l’issue du paseo un hommage a été rendu au matador basque Ivan Fandiño
Chaque novillero a brindé son premier eral au torero décédé la semaine dernière à Aire sur Adour..

Thierry Reboul